Imprimer

 

LES DROITS DE L’ ENFANT

 

 

 

 

 

 

 

Avoir des parents qui se sont rencontrés de manière idéale, qui s’aiment et qui fonctionnent bien sexuellement.

Être conçu dans le plaisir et dans la conscience.

Être attendu dans la joie.

Être désiré.

Être tranquille dans le ventre de sa mère.

Avoir un père pendant toute la durée de la gestation et à sa naissance.

Avoir le sexe qu’il a, son propre corps, ses propres yeux, dents ou cheveux.

Être mis au monde dans la douleur et non dans la souffrance.

Naître dans de bonnes circonstances.

Rester près de sa mère avec le cordon ombilical qui bat.

Avoir une mère qui a eu le choix de la sage femme qui l’accouchera.

Recevoir un prénom tout « neuf » !

Être allaité.

Avoir de l’espace.

Avoir des parents qui lui disent qu’il est beau, intelligent et créatif.

Être écouté, senti, regardé, touché, câliné, caressé, massé, réconforté, sécurisé, accepté, encouragé, félicité, accompagné, choyé.

Être compris, parfois même deviné, à chaque âge de son évolution.

Avoir des parents heureux , empathiques, conscients, humbles, capables de se remettre en question, audacieux, libres, « étanches ».

Avoir des parents qui ont une bonne connaissance d’eux mêmes qui sont en accord avec leurs idées,

leurs émotions, leurs désirs et leurs besoins.

Être le vainqueur dans les jeux avec son père.

Avoir la permission de rentrer dans le lit parental.

Être respecter physiquement, sans critique ni étiquette.

Avoir une place importante dans la famille.

Refuser la comparaison avec quiconque.

Être autoriser à être différent.

Être reconnu pour ses valeurs

Recevoir un amour total inconditionnel.

Alexandro Jodorowsky